Comment éviter les douleurs articulaires ?

Comment éviter les douleurs articulaires ?

Les astuces pour prévenir des douleurs articulaires à la course à pied !

En raison de son accessibilité, la course à pied est l’une des activités les plus populaires. Toutefois, elle peut causer des douleurs articulaires si elle n'est pas pratiquée de manière adéquate. Celles-ci peuvent venir de différents facteurs liés à la condition physique de celui qui le pratique, mais aussi à d’autres liés à la condition de pratique de ce sport. Ces douleurs peuvent vous empêcher de profiter pleinement des bienfaits que la course à pied peut vous offrir, mais aussi de performer dans cette discipline. Il est donc important de tenir compte de tous les moyens qui peuvent vous aider à limiter ou à prévenir des douleurs articulaires.

La course à pied et les douleurs articulaires

Les articulations sont les points de rencontre entre les os, et elles permettent les mouvements du corps. La course à pied est un exercice de haut impact, ce qui signifie que chaque fois que le pied touche le sol, les articulations sont soumises à une force importante. Si cette force est répétée de manière excessive, elle peut causer des douleurs articulaires. Les articulations les plus affectées par les douleurs articulaires liées à la course à pied sont généralement les genoux, les chevilles et les hanches. Les douleurs aux genoux peuvent être causées par une mauvaise technique de course, comme une rotation excessive de la jambe à l'impact, ou par des chaussures de course inappropriées. Les douleurs aux chevilles et aux hanches peuvent être causées par une mauvaise biomécanique, comme une pronation excessive du pied.

Il est important de noter que les douleurs articulaires ne sont pas seulement causées par des facteurs liés à la course à pied, mais aussi par des facteurs liés à la condition physique globale. Les personnes ayant un poids excessif ou souffrant d'arthrite sont plus à risque de douleurs articulaires liées à la course à pied.

Il y a plusieurs choses que les coureurs à pied peuvent faire pour prévenir les douleurs articulaires. Tout d'abord, il est important de choisir des chaussures de course indiquées en fonction de la biomécanique de son pied et de la surface sur laquelle on court. Il est également important de se réchauffer avant de courir et de faire varier les surfaces sur le court. Il est également recommandé de ne pas surcharger son corps en développant progressivement le temps et la distance de ses séances de course.

Il faut souligner que les douleurs articulaires peuvent être un signe de blessure plus grave. Il est donc important de ne pas ignorer les douleurs et de les traiter rapidement pour éviter des blessures plus graves. En cas de douleurs articulaires, il est donc recommandé de consulter un médecin ou un kinésithérapeute pour obtenir un diagnostic et un plan de traitement approprié. Les traitements peuvent inclure des exercices de renforcement, des étirements et des thérapies physiques.

Comment choisir ses chaussures de course pour limiter les douleurs articulaires ?

Le choix des chaussures de course est crucial pour limiter les douleurs articulaires. Il faut tenir compte de facteurs tels que la pronation, la supination et la forme du pied. La pronation est le mouvement naturel de la voûte plantaire qui se produit lorsque le pied touche le sol. Elle peut être normale, excessive ou insuffisante. Les personnes qui présentent une pronation excessive ont tendance à avoir les pieds plats et les orteils tournés vers l'extérieur, et ont besoin de chaussures avec un support interne pour stabiliser leur pied. Les personnes qui présentent une supination ont tendance à avoir les pieds arqués et les orteils tournés vers l'intérieur, et ont besoin de chaussures avec un amorti supplémentaire pour absorber les chocs.

Il est également important de tenir compte de la forme du pied. Les personnes ayant des pieds larges ou étroits devront chercher des chaussures avec un ajustement approprié pour éviter les frottements et les douleurs. Vous devez aussi tenir compte de la surface sur laquelle vous allez courir. Les chaussures pour routes sont conçues pour les surfaces dures et plates, tandis que les chaussures pour sentiers sont conçues pour les terrains accidentés et meubles.

Il est recommandé de faire l'essai des chaussures en fin de journée, car les pieds ont tendance à gonfler au cours de la journée. Il est conseillé de laisser suffisamment d'espace pour les orteils, environ un demi-centimètre. Aussi, il est important de remplacer les chaussures régulièrement, généralement tous les 300 à 500 kilomètres, pour éviter l'usure des matériaux et maintenir un bon amorti et un bon soutien.

Découvrez aussi

Quels sont les bienfaits et les risques du running ?
Courir est-il bénéfique ? Quels sont les risques associés ?
Lire l'article