4 critères importants pour choisir sa chaussure running

4 critères importants pour choisir sa chaussure running

Conseils pour achater sa paire de running

Le choix d’une chaussure est tout à fait personnel car nous sommes tous différents. Entre la foulée, le gabarit, les habitudes de sport, et type de terrain que vous pratiquez, comment bien choisir ses chaussures ? Voici 4 critères importants à prendre en compte si vous faites votre premier achat de chaussures running.

 

Critère n° 1 : Votre type de foulée

L’un des premiers critères à prendre en compte est bien évidemment votre type de foulée. En regardant l’usure de vos chaussures de courses, vous allez pouvoir vous rendre compte facilement si vous êtes pronateur, supinateur ou universel.

Si votre talon est plus usé sur l’extérieur et que l’avant de la chaussure est plus usée sur l’intérieur, vous correspondez au profil pronateur, comme 55 % des coureurs. Si votre talon et l’avant de la chaussure sont usés uniformément, vous êtes d’un profil universel, comme 40 % des coureurs, et vous pouvez utiliser le modèle Nike Zoomx Vaporfly Next, fait pour la route.

Enfin, vous êtes supinateur si votre talon et l’avant de la chaussure s’usent à l’extérieur. Pour ce type de morphologie, il existe peu de chaussures running adaptées. Si vous n’en trouvez pas qui vous conviennent, nous vous conseillons de mettre une semelle travaillée par un podologue dans des chaussures pour foulée universelle.

 

Supinateur, pronateur et universel

Différences entre foulées universelles, pronatrices et supinatrices

Si vous arrivez à cerner votre point d’attaque du sol, cela vous aidera également à choisir les bonnes chaussures running dont vous avez besoin. Il s’agit simplement de savoir quelle partie de votre pied touche en premier le sol : le talon, le milieu ou l’avant du pied ?

Tout ceci vous aidera à savoir de quelles chaussures running vous avez besoin. Par exemple, si vous courez sur l’avant du pied, préférez une paire de chaussures avec un drop plus petit (différence de hauteur entre le talon et l’avant de la chaussure).

 

Critère n° 2 : Votre poids

Choisir la bonne paire de chaussures pour votre course à pied est primordial pour éviter les blessures pendant vos séances. La sécurité passe également par ce choix simple mais important, car à 10 km/h votre pied subit une charge de 5 fois le poids de votre corps, et celle-ci augmentera avec votre vitesse.

D’un point de vue purement « équipement running », une femme de plus de 65 kg et un homme de plus de 85 kg sont considérés comme des « coureurs lourds ». Les marques de chaussures running prennent en compte cette différence dans la création des chaussures, pour que tous trouvent chaussure à son pied.

Bien qu’il existe des différences entre les marques et modèles, les chaussures running destinées aux « coureurs lourds », ont généralement un plus grand amorti, pour protéger davantage vos articulations, sans pour autant affecter vos chronos.

 

Critère n° 3 : Compétition ou entraînement

Pour les coureurs préparant des compétitions, vous avez des chaussures faites pour les entraînements et les compétitions. Celles pour les entraînements ont généralement un bon amorti et une bonne stabilité, et existent pour tous types de foulées et adaptées à votre corpulence.

Pour choisir des chaussures de compétition, regardez davantage la légèreté et le dynamisme, comme la Nike Zoomx Vaporfly Next. Nous vous recommandons de ne pas les porter à l’entraînement car elles ont peu d’amorti. Si vous devez en avoir qu’une paire, ce serait la paire d’entraînement qui serait la plus adaptée à vos besoins de manière générale.

Une paire de chaussures dynamiques est un modèle entre les deux précédents. En effet, son amorti et la légèreté se trouvent entre ceux des chaussures d’entraînement et de compétition. Elles sont recommandées pour faire du fractionné sur piste.

Pour les runners qui s’entraînent dans les sous-bois et en montagne, optez plutôt pour une paire de chaussures trail, comme l’Asics Fujitrabuco 7, qui est plus renforcée et résistante, et qui possède un meilleur grip au sol.

 

Critère n° 4 : Le type de sol

Il faut savoir que plus vous courrez sur un sol dur, comme le bitume, plus votre corps ressent l’impact au sol et plus vous allez abîmer vos chaussures. Préférez alors des baskets avec un plus grand amorti.

A contrario, si vous courez sur un chemin, vous n’aurez pas besoin d’un amorti si grand, mais d’un mon maintien et d’une semelle avec un bon grip, comme la Salomon Sense Ride 2, faite aussi pour pratiquer les sentiers accidentés et la marche nordique, sur des terrains de préférence secs.

Pour les terrains accidentés, vous aurez besoin de chaussures running avec un bon maintien, une bonne adhérence et pouvant résister aux terrains humides, comme l’Asics Fujitrabuco 7. Si vous trouvez un modèle avec une protection contre les obstacles et éléments tranchants cela pourrait aussi vous être utile.

Découvrez aussi

Quels sont les bienfaits et les risques du running ?
Courir est-il bénéfique ? Quels sont les risques associés ?
Lire l'article