Comment choisir sa paire de running ?

Comment choisir sa paire de running ?

Composition de la basket running et critères de choix

Si vous avez décidé de vous lancer dans le running, de démarrer vos entraînements ou si vous renouvelez votre paire de chaussures, il est primordial de connaître les paramètres qui déterminent un bon achat. Voici un aperçu des composantes des chaussures de running pour mieux comprendre les étiquettes. Puis, on vous explique sur quels critères choisir sa paire idéale.

 

L'anatomie d'une chaussure de course

Les lacets et la languette

Il ne faut pas négliger la qualité des lacets des chaussures. Ce sont les responsables en grande partie du maintien du pied. Prenez le temps d'apprendre à bien lacer les chaussures de running et à faire usage de tous les œillets.

De son côté, la languette protège le pied de l'empreinte des lacets. Elle peut être plus ou moins épaisse.

 

Les trois semelles

La semelle d'usure

C'est la semelle extérieure qui est chargée d'une bonne adhérence au sol. Elle varie en fonction du type de course envisagé. Comme son nom l'indique, elle présente les premiers signes d'usure de la chaussure. Parfois, les marques de chaussures font appel à des maisons spécialisées comme Vibram ou Continental.

La semelle intermédiaire

Elle est la responsable de l'amorti et du dynamisme de la chaussure. Puis, elle intègre les technologies spécifiques des marques comme le Gel d'Asics, le Boost d'Adidas ou le DNA Amp chez Brooks.

La semelle de propreté

C'est la semelle intérieure qui est faite en mousse. Elle se trouve entre les deux semelles précédentes et elle contribue au confort de la chaussure.

 

La tige de la chaussure

La tige est la maille qui entoure le pied et qui le maintient. Elle offre différents degrés de respirabilité en fonction du mesh, le tissu qu'on utilise le plus. Il est fabriqué en différents matériaux et il est plus ou moins serré. Il faut déterminer si vous avez besoin du confort d'aération ou au contraire, vous protéger de l'eau et de l'humidité extérieure.

Le renfort et le contrefort

Le renfort sert à mieux maintenir les pieds et à guider le mouvement pendant la course. Le contrefort assure la sécurité du talon afin d'éviter des blessures. Pour les courses longues, privilégiez une tige rigide alors que pour les sprints, il convient des tiges plus souples.

 

Les critères d'achat de chaussures de running

Quel est votre objectif ?

Que ce soit pour l'entraînement, la mise en forme ou la préparation de course, les besoins ne seront pas les mêmes. Choisissez en fonction des distances que vous allez courir et de la fréquence d'utilisation.

 

Sur quel type de terrain ?

En fonction du terrain, vous aurez besoin de plus ou moins d'amorti. Le bitume demande un bon amorti et du dynamisme alors que le trail nécessite une stabilité optimale et de l'accroche.

 

L'ajustement

C'est le premier aspect à vérifier lorsque vous essayez votre chaussure. Il faut que le pied soit centré sur la plateforme. Il ne doit pas être ni trop serré ni trop lâche. Privilégiez le confort du chaussant avant tout, indépendamment de tous les autres facteurs.

Hauteur de la semelle

Elle est déterminée par la quantité de matière qui se trouve entre le sol et votre pied et elle assure un bon amorti, en partie.

 

Drop du talon-orteil

On appelle aussi cela l'inclinaison de la chaussure. C'est la différence d'épaisseur de la semelle entre le talon et les orteils. Vous devrez choisir un drop adapté à votre foulée et vos besoins d'amorti.

 

La pronation

Si vous ne connaissez pas trop votre foulée, c'est l'occasion de s'y intéresser. Sinon, choisissez une chaussure universelle et neutre. Elle convient à la plupart des coureurs. Autrement, les chaussures de running stables corrigent des effets de pronation (foulée pronatrice ou supinatrice) qui peuvent être à l'origine de blessures. Néanmoins, la meilleure solution est de bien travailler votre foulée.

 

La taille

Choisissez une taille légèrement au-dessus car le pied gonfle pendant la course entre 0,5 et 1 cm.

 

Budget : quel prix pour une paire de running ?

En fonction de vos objectifs, il faudra consacrer un budget plus ou moins conséquent. Au-dessus de 100 € paraît un bon début. Si vous multipliez vos sorties et vos exigences, n'hésitez pas à grimper un peu plus. Pour un coureur qui sort 3 fois par semaine et qui court en moyenne 10 km, misez entre 150 € et 180 € ou bien profitez des soldes pour faire de bonnes affaires.

 

Quelles sont les meilleures running ?

Au sein de notre catégorie chaussure running et trail, les modèles sont triés par nombre d'avis, ce qui vous donnera déjà une idée de la popularité de la chaussure et vous permettra d'identifier grâce à la note moyenne des avis, les meilleures basket running qu'il s'agisse de courir sur route, sur sentiers plus ou moins accidentés, nous référençons plus de 3 000 modèles.

Quelles sont les meilleures chaussures running homme ?

Quelles sont les meilleures chaussures running femme ?

Le marché de la chaussure running est de plus en plus difficile à déchiffrer avec de plus en plus de modèles et de plus en plus de termes techniques ou technologiques utilisés par les fabricants qui ne facilitent pas le choix des coureurs assez peu familiers de tout ce vocable.

Un petit guide rapide pour vous expliquer les principaux éléments qui composent les chaussures running et vous aider à définir les critères de choix pour vos prochains achats.

Découvrez aussi

Quels sont les bienfaits et les risques du running ?
Courir est-il bénéfique ? Quels sont les risques associés ?
Lire l'article